Voir tous les acteurs

Etienne Rochat

Société / Institution

  • Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), Plateforme Médecine, spiritualité, soins & société (MS3)
  • Université de Lausanne (UNIL), Faculté de biologie et de médecine (FBM), Institut des humanités en médecine (IHM)

Position actuelle

Responsable de la plateforme Médecine, spiritualité, soins & société (MS3)  

Parcours

Etienne Rochat a obtenu une licence en théologie à l’Université de Lausanne en 1985. Après quelques années au Québec, il intègre en 1990 le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) en tant qu’aumônier. En 1998 il obtient une certification EATA/ITAA en Analyse Transactionnelle et en 2006 un diplôme de superviseur enseignant de l’ACPEP en Eduction Pastorale Supervisée. Depuis l’an 2000, il est également membre de la Commission d’éthique de la recherche sur l’être humain du Canton de Vaud. Dès 2004, il collabore avec la Dre Stéfanie Monod  au développement d’un modèle de prise en charge globale des patients âgés qui intègre la dimension spirituelle. En 2017, il obtient un doctorat en théologie des Universités Laval (Québec) et de Lausanne. En parallèle, Etienne Rochat participe à plusieurs recherches, notamment à un projet du Fond national suisse de la recherche scientifique (FNS) sur le désir de mort. Enfin, en 2014, il est nommé responsable de la Plateforme Médecine, spiritualité, soins & société (MS3) du CHUV.

Centres d’intérêts en lien avec la santé personnalisée

les avancées de la santé personnalisée et de la médecine dite de précision ne vont pas sans poser des questions déontologiques et éthiques aux principales instances et institutions qui se préoccupent du développement de la médecine et de la formation des acteurs de soins. Une des réponses apportées à ces questions est de favoriser l’émergence des « humanités en médecine », c’est-à-dire convoquer dans la réflexion autour des enjeux de la médecine personnalisée les savoirs des sciences humaines. De plus, il existe aussi une volonté forte d’arrimer à ces « humanités en médecine » les connaissances récentes sur l’impact des questions existentielles des malades et de leur dimension spirituelle (système de croyances, religiosité) sur la prise en charge médicale générale et spécialisée. En tant que spécialiste de ce champ, je suis très intéressé de participer aux débats interne à la médecine provoqué par le développement de la médecine personnalisée et à ceux qui démarrent dans la société elle-même.

Articles / Publications recommandées

Jean-Philippe Pierron. Médecine personnalisée ou médecine personnalisante ? [en ligne] https://www.philosophie.ch/fr/philosophie-fr/philosophie-et-sante/medecine-personnalisee-ou-medecine-personnalisante. Consulté le 12.5.2017.

Lehoux, P., I. Cheriet, D. Grimard. Que pense le public de la prévention dans le contexte de la médecine prédictive ? Réflexions issues d’une série de quatre délibérations prospectives. Ethique, médecine et politiques publiques, 2017, 3 : 349-359.

Top