Cohorte «All Of Us»: un million d’Américains appelés à participer

cohorte_americains_diversite
Depuis mai dernier, les citoyens américains sont appelés à intégrer une cohorte qui, à terme, devrait compter un million de personnes. Ce programme de recherche vise à accélérer le développement de la médecine de précision.

L'Institut américain de la santé (NIH) est à la recherche d’un million de personnes, âgées de plus de 18 ans, prêtes à partager leur ADN et à être suivies pendant plus de dix ans pour faire avancer la science. Ces volontaires feront partie de la cohorte All Of Us, un projet novateur, imaginé il y a quatorze ans par le Dr Francis Collins, directeur du NIH. Mais à l'époque, séquencer les trois milliards de paires de base qui constituent notre génome coûtait encore des milliers de dollars. L'arrivée de technologies plus rapides et moins coûteuses au début de la décennie a rebattu les cartes. Le développement des nouvelles techniques de communication a révolutionné le suivi des participants: il est ainsi possible aujourd'hui de connaître en temps réel le contenu de leur assiette ou le temps consacré à l'exercice physique grâce à un simple smartphone. La digitalisation des dossiers médicaux a aussi facilité l'accès aux données de santé de la population.

Dix ans de suivi

«Les planètes étaient alignées, c'était le moment idéal pour lancer ce vaste projet», s’enthousiasme le Dr Collins sur le site de la cohorte All Of Us. Le top départ a été donné par le Président Barack Obama en janvier 2015 lorsqu'il annonce le lancement du programme «Initiative médecine de précision» qui vise à individualiser la prévention et le traitement du cancer, du diabète, de l’obésité ou encore des maladies neurodégénératives comme la maladie d'Alzheimer, mais aussi les troubles de la santé mentale tels que la dépression ou la schizophrénie. La cohorte All of Us est l'un des piliers de ce programme de recherche.

Au cours des dix prochaines années, les chercheurs réaliseront 35 prélèvements de sang et d'urines chez chaque participant. En parallèle, leurs antécédents familiaux, leur mode de vie et leur environnement seront scrutés. «Cette mine d'informations nous permettra de comprendre pourquoi certaines personnes souffrent d'une maladie et pourquoi d'autres semblent protégées, explique Eric Disham, le directeur de la cohorte All Of Us. Elle permettra aussi aux médecins de diagnostiquer plus rapidement des pathologies et de trouver le traitement le plus efficace pour un malade. Et surtout, elle nous permettra d'éviter l'apparition de certains troubles».

Un reflet de la population

Mais ces données n'auront de sens qu'à condition que les participants soient très nombreux. Le big data, c’est-à-dire des données acquises en quantité très importante, est un outil indispensable au développement de la médecine de précision. «Imaginez la recherche biomédicale comme une photographie numérique où chaque pixel est une donnée de santé. Si la photo contient peu de pixels, elle sera floue et il sera difficile de savoir ce qu'elle contient. Mais plus la photo contient de pixels, plus elle devient nette.

Pour la santé, c'est pareil: plus nous collecterons de données, plus nous comprendrons les maladies

», illustre Eric Disham.

L'originalité de la cohorte All Of Us est aussi de faire une place centrale aux communautés et minorités habituellement peu représentées dans les protocoles de recherche (Asiatiques, Afro-Américains, Latinos...). «Notre objectif est que la cohorte All Of Us soit le reflet de la population américaine. Nous souhaiterions que 70% de nos participants soient issus de communautés habituellement sous-représentées. En collectant les données de santé d'une population très variée, nous pourrons développer des stratégies de prévention et des traitements qui n'excluent personne», commente Eric Disham.

Quelque 50’000 personnes se sont déjà portées volontaires. L'étude devrait démarrer progressivement en 2018 avec l'analyse du génome de 20’000 d'entre elles. Les participants qui souhaiteront accéder à leurs analyses génétiques pourront les recevoir. Elles pourront également être partagées avec d'autres cohortes afin de donner plus de puissances aux données.

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir les actualités de la plateforme SantéPerSo et être invité aux événements consacrés à la santé personnalisée.

Top