[AGEFI] Biotech sans but lucratif, le pari réussi d’EspeRare

La dysplasie ectodermique hypohidrotique (DEH) est une maladie génétique de la peau touchant chaque année 4 nouveaux-nés sur 100'000. Il n’existe actuellement aucun traitement contre cette pathologie qui augmente le risque de mortalité infantile. Une situation à laquelle deux acteurs comptent bien remédier. Le premier, c'est la fondation genevoise EspeRare. Basée sur un modèle non-lucratif, elle vise à accélérer le développement de traitements contre les maladies rares non-exploités. Le second acteur: la biotech américaine Demelix, spécialisée en maladies rares de la peau. Grâce à cette nouvelle collaboration, le premier médicament contre la DEH est en développement. Il s'agit du premier traitement contre une maladie génétique qui sera administré par voie intra-amniotique.

Lire l'article sur le site d'AGEFI

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir les actualités de la plateforme SantéPerSo et être invité aux événements consacrés à la santé personnalisée.

Top